Les aléas climatiques impactent la production

Viande bovine / Le cheptel allaitant français accuse depuis 2017 une forte baisse, liée à la décapitalisation mais aussi aux problèmes de trésorerie et aux mauvaises conditions climatiques. Cette décapitalisation devrait se poursuivre en 2019 suite à la sécheresse importante de cet été et aux problèmes de stocks fourragers qu’elle entraine.

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 23 novembre 2018 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *