Elle va se vendre comme des petits pains…

baguette

Filière / Moment solennel dans le milieu de la boulangerie haut-saônoise lundi soir à l’hôtel du département pour le lancement de la baguette (presque) 100% haut-saônoise !

Elle… il s’agit de la baguette « haut-saônoise » présentée officiellement en grande pompe lundi 16 octobre à Vesoul. Pour l’occasion, le président de la confédération nationale des boulangers et des pâtissiers de France avait fait spécialement le déplacement. Baguette à la main (il ne manquait plus que le béret), Dominique Anract, a détaillé les multiples qualités de cette baguette. Les clients seront satisfaits par la texture de la mie et aussi le fait qu’elle soit alvéolée… idéal pour une bonne tartine de cancoillotte qui remplira à coup sûr les petits trous ! Le président a également insisté sur la couleur intérieure du pain. Une couleur non- blanchâtre mais plutôt grisée.
Thierry Chalmin, président de la Chambre d’Agriculture s’est félicité sur le fait que ce projet soit arrivée à son terme. « C’est l’engagement et le travail de toute une filière. Il faut ancrer les produits dans les territoires. C’est ce qui s’est fait avec le gruyère, c’est ce qui se fera demain avec la cancoillotte » a-t-il souligné. Avant de rajouter que « le pain est un produit de base et que le pain c’est la vie ! ».
Thierry Chalmin a également saisi la main qui lui était tendue par Bernard Zabée car ce dernir souhaite refaire une animation de grande envergure envers les scolaires mettant en valeur toute la filière… affaire à suivre !
Bernard Zabée, président de la fédération départementale des boulangers souhaite « que le consommateur lui réserve un accueil à la hauteur de nos espérances ». Le boulanger de Saint-Sauveur en a profité pour inciter le président du département à faire entrer dans les cantines scolaires la baguette « la Haut-Saônoise ».
Bernard Zabée a remercié particulièrement Thierry Chalmin et les deux minotiers ainsi que tous les boulangers qui fabriqueront ce produit car il s’agit là d’une opportunité pour donner une valeur ajoutée aux petite boulangeries.
Avant d’ajouter que « pour le consommateur, il est quand même plus rassurant qu’un produit telle que la baguette « la Haut-Saônoise », à l’exception du sel et de la levure, soit exclusivement issue de notre département. C’est pour cela que sur nos affiches, il est bien stipulé, une filière 100% haut-saônoise, au service du consommateur ! Car n’oublions pas que la boulangerie étant le commerce préféré des français, nous devons le rassurer par des produits de qualité et typiquement locaux ». Voilà qui est dit !
Le président du Conseil départemental explique quant à lui que « le consommateur est beaucoup plus curieux et averti sur la composition de son panier. Se nourrir localement est un gage de qualité rassurant, sur la provenance et la culture des produits. C’est une marque de confiance envers nos agriculteurs et leur travail » a exprimé Yves Krattinger. Il est également revenu sur la création de la plateforme « Agrilocal70 », « en 3 années, 54 producteurs ont rejoint la plateforme, 2175 commandes ont été effectuées représentant plus de 360 000€ de chiffre d’affaires ». La préfète de Haute-Saône a conclu les interventions en se félicitant de cette « cérémonie de baptême ». Elle a eu ces mots justes : « Ce pain, il nous identifie. Un Français sans sa baguette, ce n’est pas un Français ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *