• 11 Mai 2018

    Terre comtoise change d’envergure

    Aliments du bétail / La nouvelle unité de fabrication d’aliments du bétail de la coopérative Terre comtoise, entièrement automatisée et dédiée au non-OGM fait le trait d’union entre productions ...

  • 11 Mai 2018

    « Continuons à évoluer en restant attentifs et prudents »

    ASSEMBLEE GENERALE DE L’ERMITAGE / Coopérateurs et élus du département étaient réunis à la salle des fêtes de Bulgnéville, vendredi 27 avril dernier, pour assister à l’assemblée générale de la ...

Next  

A l'actu

Next  

  • Intégrer la cinétique de séchage

    Chantier de fauche / Au fil des heures qui suivent la coupe, la vitesse de séchage diminue tandis que sa fragilité augmente. Bien comprendre cette cinétique de dessiccation permet d’optimiser les opérations de fanage pour conserver un maximum de feuilles et engranger le meilleur fourrage possible.

  • Votre baguette haut-saônoise où la trouver ?

    Filière / Certes, elle doit se vendre comme des petits pains… et nous devons être fiers de ce produit 100 % de Haute-Saône. Encore faut-il savoir où elle est commercialisée. Vous trouverez à la fin de cet article les boulangeries qui participent à la structuration de cette belle filière.

  • L’agriculture un atout pour la Haute-Saône

    Communication positive / La campagne de communication positive des JA n’est pas passée inaperçue. A mi-route, les jeunes agriculteurs ont organisé une table-ronde avec des élus, des agriculteurs et des acteurs économiques.

  • Accompagner le changement d’échelle

    Assemblée générale d’Interbio / La forte dynamique de conversion, du nombre d’exploitations et des surfaces en agriculture biologique fait émerger de nouveaux besoins d’accompagnement : conseils technico-économique, structuration de nouvelles filières, partenariats…

  • Un virage pour la marque

    Bœuf Comtois / Après six ans d’existence, la marque « Bœuf Comtois » et ses créateurs (éleveurs, abatteurs, grossistes et bouchers de Franche-Comté) faisaient le point le lundi 23 avril à l’abattoir de Besançon. L’occasion d’envisager l’avenir.