• 22 Sep 2017

    Des produits bio et local, c’est possible !

    Marché bio / Que du bio, rien que du local sous les Halles de Vesoul dimanche dernier pour la seconde édition de la journée baptisée « l’automne sera bio, ça se fête ! »

  • 22 Sep 2017

    Insupportables retards de paiement

    Chambre d’agriculture / A l’occasion de la session de la chambre d’agriculture, les responsables professionnels ont interpellé les représentants de l’État sur la question du retard dans le ...

A l'actu

Next  

  • Produire des protéines sans produit phyto ?

    Protéagineux / Produire la protéine sur la ferme peut être très intéressant, si on maîtrise quelques bases. Une culture de légumineuses représente, si elle est réussie, une production d’environ 600 kg de protéines/ha ! ça vaut le coup d’essayer…

  • Hormones : de quoi parle-t-on ?

    Lait / L’acceptabilité sociale de l’élevage est un point fort de la défense de la profession. Tous les parents d’enfants en bas-âge ont déjà été confrontés à un des arguments des anti-lait : la présence « d’hormones de croissance ». Quelques éléments pour rationaliser le débat, avec notamment la distinction entre hormones et facteurs de croissance, en...

  • Le temps des méteils

    Grandes cultures / Les méteils permettent une sécurisation de l’approvisionnement du troupeau. Ils trouvent par ailleurs une place cohérente dans les rotations. Les dates de semis recommandées s’étalent du 1er octobre au 1er novembre.

  • La dynamique de la Bio

    Bio / Portée par une demande croissante des consommateurs, l’agriculture biologique représente désormais 11 % des exploitations et 10 % de la SAU haut-saônoise. En produits laitiers, en viande, en céréales… des représentants de filières porteuses de valeur ajoutée sont venus témoigner à l’occasion de la session de la Chambre d’agriculture.

  • Vaches nourrices au banc d’essai

    Elevage des veaux / Depuis 2016, l’élevage de veaux laitiers par des vaches nourrices est évalué à la ferme expérimentale de l’Inra-Mirecourt. Cette technique, qui présente des avantages sanitaires et zootechniques, demande cependant un apprentissage et une bonne organisation.