Rencontre avec Laurent Carrié conseiller du Premier Ministre

FRSEA / À l’occasion du déplacement du Premier ministre Jean Castex le 10 juillet à Dijon, les responsables professionnels FRSEA, JA et Chambre régionale de Bourgogne Franche-Comté ont été reçus par Laurent Carrie, un de ses conseillers, chargé des politiques contractuelles territoriales, pour évoquer les actions du plan de relance et le budget agricole de la futur PAC en 20 minutes chrono.

Baptême du feu pour Christophe Chambon, nouveau président de la FRSEA venu défendre les intérêts de l’agriculture régionale !
Prévu la veille pour le lendemain, ce n’était pas facile de mobiliser les professionnels en pleine moisson,… mais tout le monde était là et les sujets étaient déjà prêts pour en parler directement au conseiller.
Après une introduction par Vincent Lavier, secrétaire général de la Chambre Régionale, Christophe Chambon souligne que Christiane Lambert, présidente de la FNSEA avait obtenu, la veille, que le secteur agricole puisse bénéficier du plan de relance. « Dans ce cadre, au niveau régional , nous avons commencé à identifier les priorités qui pourraient être prises en compte dans ce plan de relance : en particulier les investissements productifs permettant la réduction d’intrants et ceux permettant de s’adapter au changement climatique,… ».
Dans la foulée, les JA avec Florent Point ont insisté sur le renouvellement des générations et la consommation excessive de terres agricoles et Fabrice Chabot, plus longuement sur la remise en cause de la loi foncière. 
Il est difficile d’être en Côte d’Or et de ne pas dire un mot sur les zones intermédiaires, Fabrice Faivre, président de la FDSEA 21, demande que l’on avance sur ce sujet. Enfin Luc Jeannin, nouvel administrateur à la FNSEA, insiste sur « la gestion des risques pour prendre en compte les spécificités de nos territoires et nos systèmes de production frappés directement par de nombreux aléas ».
En conclusion, Christophe Chambon rappelle que les 17 et 18 juillet , les chefs d’État allaient commencer à parler du budget de la PAC : « pour l’instant on est encore loin de l‘engagement du président de la République qui annonçait un maintien du budget ».
Le préfet de Région a été remercié d’avoir organisé cette rencontre, un rendez-vous est pris avec le ministère de l’agriculture pour identifier les investissements agricoles et agroalimentaires pouvant être pris en compte dans ce plan de relance, mais aussi pour préparer la future PAC en identifiant nos principales préoccupations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.