Première à Lure

Groupe_CE_LNS

Elevage / Le Centre d’Elevage de Lure-Noroy-Saulx organisait dimanche 3 juin sa fête de l’élevage à Lure. Sous un temps radieux, 78 vaches étaient rassemblées, représentant 16 élevages. Un concours « de très bon niveau et une excellente ambiance », se réjouit-on dans l’organisation.

C’est une première pour le centre d’élevage de Lure-Noroy-Saulx : la fête de l’élevage s’est déroulée cette année à Lure, au silo Interval. « La ferme arrive en ville » ! Arrivés dès le samedi après-midi, les concurrents et les animaux n’ont eu qu’à se féliciter « de l’accueil reçu par les gens d’Interval qui ont bien joué le jeu », remercie le président du centre d’élevage Ghislain Henry. Le site en effet se prêtait bien à l’événement, et la journée du dimanche a été un succès, tant au niveau de la qualité des animaux présentés que de l’aspect festif.

Les éleveurs surpris… en bien
Tous ont en effet apprécié le niveau technique des vaches au concours ; on comptait 15 Prim’Holstein, et 63 Montbéliardes. Chez les premières, c’est Jalou (Gondol/Thillot) du Gaec Muhlematter qui a été désignée Grande Championne. Chez les Montbéliardes, c’est Lentiane (Hallez/Urocher) du Gaec les Béguines à Varogne qui remporte le titre. Julie Marsot, Patrice Bulher et Louis Wicky sont pour leur part montés sur le podium des jeunes présentateurs, tandis que le Gaec des Prés Destinés, le Gaec Besançon et le Gaec des Béguines se sont distingués pour leurs lots d’élevage en Montbéliarde, l’EARL Wicky et le Gaec Muhlematter ayant reçu la même distinction chez les noires.
Globalement, les « éleveurs ont généralement été surpris du très bon niveau des vaches présentées », se réjouit Ghislain Henry. Il y avait le nombre et la qualité.

Bonne mobilisation
La dernière fête de l’élevage pour Lure-Noroy-Saulx se tenait à Noroy-le-Bourg, il y a 4 ans. En 2017, compte tenu du contexte économique difficile, le CE avait préféré faire l’impasse, pour reporter l’événement à 2018. Le plaisir de la rencontre n’en était que plus fort, et la bonne ambiance générale s’est ressentie tant le samedi soir lors de la soirée conviviale entre éleveurs, que la journée du dimanche, avec une assistance surtout agricole (300 repas servis).
Le CE de Lure-Noroy-Saulx est, sinon un des plus gros du département (93 élevages), du moins un des plus étendus, puisqu’il court de Bougnon à Palante, de Mailleroncourt-Charette à Lievans… Son dynamisme s’est encore une fois révélé, grâce à une forte mobilisation des volontaires, et aussi à une participation importante des élevages engagés (3 exploitations avaient déplacé chacun 12 vaches). Une belle réussite pour le CE, à une période où « il y a pas mal de boulot sur les fermes », tient à souligner le président.

LD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *