Scey-sur-Saône domine le challenge

Race montbéliarde / Comme l’a souligné le juge haut-savoyard Samuel Duclos, le niveau du concours montbéliard été relevé, avec des animaux très bien préparés. Le centre d’élevage Scey-sur-Saône a remporté le challenge intercentre, tandis que c’est Ladouce (Hegarec sur Faya), de l’Earl de la Petite Linotte, qui a été désignée grande championne.

Sur le ring de Manivray, deux haut-savoyards se sont démenés toute la journée pour départager les 66 femelles montbéliardes participantes au concours organisé à l’occasion de la finale départementale des labours. Samuel Duclos, juge en titre, n’a pas manqué de souligner à plusieurs reprises l’excellente qualité des animaux présentés, ainsi que leur bonne préparation. Sans oublier de louer la forte implication des jeunes et des très jeunes. « La relève est assurée ! » Assisté de son ringman et ami Matthieu, le juge a dans un premier temps procédé au classement des sections Espoir et Jeunes, avant de désigner la meilleure mamelle de ces catégories : Pimprenelle (Mercury jb sur Jolan) appartenant au Gaec des Granges du Bois à la Lanterne et les Armonts. « Une mamelle pleine de vie, bien attachés, sans écart avant, avec des trayons bien dimensionnés… une mamelle qui va durer ! »

Ondine est championne jeune
Ondine (Lelabel sur Ivanoé), du Gaec de la Rosière à Mont le Vernois a été retenue pour le titre de championne jeune. « Elle est complète, solide, dégage un cachet phénoménal et beaucoup de raffinement… elle a aussi une largeur du ligament arrière, une qualité de pis et une hauteur des attaches qui ont fait la différence : c’est une vache très équilibrée. » Une autre fille du taureau Lelabel, Opaline (sur Idrolic cette fois), du Gaec de l’Oiselot à Aboncourt Gésincourt a été désignée championne réserve.
Du côté des vaches adultes c’est Jessy (Fusionnel sur Micmac), du Gaec Carteron à Aillevans qui s’est imposée pour le titre de meilleure mamelle. Elle remportera d’ailleurs également le titre de grande mamelle de la journée, devant sa benjamine Pimprenelle. « C’est une vache en cinquième lactation très bien conservée, qui a conservé toute sa fraîcheur et qui est remarquable par son absence de volume et son support très bien marqué. Elle a fait la différence par son attache arrière qui va chercher un peu plus haut. »
La championne adulte et grande championne du jour n’est autre que Ladouce (Hegarec sur Faya) de l’Earl de la petite Linotte à Roche sur Linotte et Sorans. « C’est la première fois qu’elle participe à un concours… » a souligné François Thomas, le technicien Umotest, signifiant qu’il y a de bonnes vaches dans tous les élevages. « C’est une vache extraordinaire, a insisté Samuel Duclos : par sa morphologie, son système mammaire bien pris, son ligament qui fait bien son travail. »
Le clou de la journée était bien entendu la remise du challenge intersection, toujours très disputé. Le choix a été difficile, mais c’est finalement le lot du centre d’élevage de Scey-sur-Saône qui l’a emporté « un lot très homogène, dans les formats, dans les bassins, la couverture musculaire, des mamelles bien remplies, des aplombs très secs, très fins, des super lignes de dos… »

AC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.