Les bonnes prairies plus productives en pâturage cellulaire

Chronique ovine / Avec la technique du pâturage cellulaire (ou tournant dynamique), les brebis changent de mini parcelles tous les un ou deux jours. Le chargement instantané (nombre de brebis à un moment donné sur la parcelle) est supérieur à 300 brebis par hectare contre 80 brebis pour le pâturage tournant « classique ».

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 3 avril 2020 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.