Demain, je m’installe en agriculture biologique

Bio / Pas moins de soixante-dix jeunes ont participé à une journée sur l’installation en agriculture biologique, organisée conjointement par la Chambre d’agriculture et le GAB 70.

Aujourd’hui, de nombreux porteurs de projets agricoles réfléchissent à une installation en agriculture biologique. En 2018, année record pour la Haute Saône, 19 installations ont été aidées en AB soit 54% des installations. En 2019 on en compte 38% à ce jour.
La Chambre d’agriculture de Haute-Saône et le Groupement des Agriculteurs Bio de Haute-Saône (GAB 70) ont organisé comme chaque année une journée d’information sur les démarches d’installation et de conversion en agriculture biologique proposée à tous les candidats à l’installation, intéressés de près ou de loin par l’agriculture biologique. Cette journée s’est déroulée le 24 octobre dernier à la MFR de Combeaufontaine en présence des élèves de la MFR de Chargey les Gray, de Fougerolles et de Combeaufontaine, ainsi que plusieurs candidats à l’installation.

Quelles démarches pour l’installation ?
La journée a débuté par une présentation du dispositif à l’installation permettant d’approcher les conditions d’éligibilité, les différentes aides telles que la Dotation Jeune Agriculteur… Les jeunes ont eu toutes les informations nécessaires. Le contexte de l’agriculture bio et les démarches de la conversion ont également été présenté durant la matinée.

S’installer en agriculture biologique, c’est possible
S’installer en bio, c’est possible à condition de bien préparer son projet. Une conversion ou une installation en agriculture biologique doit être précédée d’une phase de réflexion. Il est important de se poser les bonnes questions : quelles sont mes motivations ? Mes bâtiments, mon troupeau, mes sols, est-il nécessaire de modifier mon système de production ? Mes partenaires économiques (laiteries, organismes stockeurs), sont-ils prêt à commercialiser mes produits si je passe en bio ? Autant de questions qui peuvent trouver une réponse en suivant les conseils ou les formations proposées par la chambre d’agriculture ou en rencontrant des agriculteurs déjà installés en bio.
A l’issue de cette réflexion, le projet de conversion devra suivre un calendrier très précis pour percevoir les aides au passage en Agriculture Biologique et commencer la période de conversion. Car, on ne devient pas bio du jour au lendemain. La période de conversion varie d’un an et demi à trois ans en fonction des productions mises en place sur la ferme sans compter la phase de réflexion. Une fois le système de production en place, la conversion terminée, la certification AB sera un gage de valorisation de la production des jeunes installés dans une filière de qualité en pleine croissance.

Témoignages de jeunes installés
Qui de mieux, pour parler d’une installation en bio, que des agriculteurs bios chargés d’expériences ? Les échanges se sont poursuivis avec la visite de deux fermes à Lavigney: le jardin d’Hélène, en production de légumes biologiques et le GAEC du Petit Pont en polyculture –élevage bovin lait IGP Gruyère AB. Les agriculteur(ice)s sont revenus sur les motivations qui les ont conduit au passage en bio, les difficultés qu’ils ont pu rencontrer mais surtout la satisfaction qu’ils ont chaque jour de fournir une production de qualité et de proximité. Des mots d’ordre dans chacune des productions : L’autonomie alimentaire et la dimension adapté du troupeau en polyculture élevage, la maitrise des charges et la collaboration avec des autres collègues du secteur pour le cas du maraîchage.
Deux installations en bio réussis. Des exemples instructifs pour les porteurs de projets présents. Conscients qu’ils ne sont qu’au début de leur parcours à l’installation, les jeunes savent aujourd’hui qu’il est possible de conduire leur projet en bio. Chaque projet est différent mais ils ne sont pas seuls, ils peuvent être accompagnés par le pôle installation, le GAB 70 et la chambre d’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.