Les bonnes pratiques à mettre en œuvre

Ergot / Dans un contexte où la maîtrise de l’enherbement des parcelles et l’entretien des bordures des champs se compliquent, la présence d’ergot n’est pas si rare dans notre région. Après la récolte, les sclérotes tombés au sol constituent une source de contamination pour les campagnes suivantes. Voici les recommandations pour les parcelles concernées.

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 23 août 2019 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.