Fusion avec Gen’IA test

Haute-Saône Conseil Élevage / Après plusieurs pistes explorées ces dernières années, c’est finalement le choix de la fusion avec Gen’IA test qu’ont fait les dirigeants de Haute-Saône Conseil Élevage. A l’AG extraordinaire du 19 mars, les statuts ont été changés : l’association devient coopérative. La fusion peut avoir lieu, avec un objectif fixé à janvier 2020.

Après plusieurs années de réflexion, Haute-Saône Conseil Élevage (HSCE) choisit l’alliance avec Gen’IA test. Comme l’a rappelé le président Régis Brepson, la réflexion n’a pas été un long fleuve tranquille. La première idée qui est venue est celle de la fusion avec le conseil élevage du Jura. D’où la direction commune de Philippe Grosperrin, dès 2014. Le projet n’a
finalement pas abouti, et une nouvelle structure (le GEC) a servi de base à une réflexion commune entre HSCE, le CL 25/90, et Gen’IA test. Un cabinet de consultant a été sollicité dès 2018, « avec pour but d’arriver à terme à une seule structure d’élevage », rappelle encore Régis Brepson.

« Rester seul devient impossible »
« Nous atteignons un seuil critique où rester seul devient impossible, souligne le président dans son allocution. Bien des protocoles sont à disposition, mais quand les problèmes de trésorerie sont trop importants le choix est sans appel. Aujourd’hui 481 adhérents nous font confiance mais c’est 100 de moins qu’il y a 5 ans. »
Malgré le travail réalisé au sein du GEC, le CL 25/90 a finalement fait machine arrière. Un revirement de situation qui renvoyait HSCE dans la même situation qu’il y a quelques années, avec « un projet de fusion non abouti ». Le choix a finalement été fait de continuer le travail avec Gen’IA test, et un protocole de fusion a été mis en place. L’AG extraordinaire du 19 mars avait pour but de concrétiser cette fusion et de proposer un calendrier précis.

L’association devient coopérative
Et l’une des principales opérations nécessaires pour opérer le rapprochement est de raccorder les statuts. Sous statut d’association, HSCE ne pouvait pas prétendre à une fusion. Les adhérents ont donc approuvé à l’unanimité le changement de statuts : HSCE est à présent une coopérative, le rapprochement avec Gen’IA test peut s’opérer.
Dans le fonctionnement au quotidien, rien ne va changer pour les adhérents. La palette de services reste identique, les salariés fidèles au poste. En revanche, statuts obligent, les adhérents vont devoir s’acquitter d’une prise de capital social. Rien d’exceptionnel, les nouveaux statuts ayant été rédigés de manière à minimiser l’apport, qui sera de 1 % du chiffre d’affaires réalisé, dont un quart la première année. Soit « une vingtaine d’euros par adhérent », estime le nouveau directeur de la structure, Dominique Fiatte.
A l’automne prochain trois assemblées de section de la nouvelle structure (qui garde le nom de Haute-Saône Conseil Elevage) seront organisées, avec pour objectif de procéder à la fusion fin janvier 2020.

Des projets pour 2019
Après NRJ’MIR et Gestalait, HSCE va cette année proposer l’analyse des acides gras, comme évoqué lors des réunions techniques cet hiver. « Sur les aspects économiques, après Agrilean et Modlait, nous lançons depuis peu
Efficow qui nous permet de déterminer quel animal est rentable dans un troupeau », explique encore le président. La nouvelle coop va donc continuer sur ses projets.

LD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *