HAIE… pourquoi pas !

haie-et-chin-enherbé-2

Faune et flore / Haie, pourquoi est une action de communication qui s’inscrit dans le cadre du programme Agrifaune.

L’arasement ou l’entretien des haies interpellent davantage qu’auparavant. Cet élément topographique devient un sujet qui fait débat dans les différentes séances agricoles qui se sont tenues ces dernières semaines comme à la conférence agricole au Conseil départemental ou encore à la session Chambre du 24 novembre. Les exemples pleuvent et affluent sur les bureaux des associations environnementales, de l’ONCFS et des syndicats agricoles. L’entretien d’une haie se transforme en parcours du combattant. Les méthodes autorisées et les méthodes proscrites sur son entretien restent floues. Les agriculteurs ont du mal à s’y retrouver. On peut facilement faire le même parallèle avec les cours d’eau. Les acteurs du programme ont décidé de reconduire la matinée d’information sur la haie.
Objectif de cette matinée : comprendre les intérêts de la haie, quel type d’entretien et quelle gestion en phase avec les pratiques agricoles. Un rappel des fondamentaux sur les fonctions du bocage : les haies ont une action démontrée scientifiquement et constatée par les agriculteurs sur “la régulation climatique et l’hydraulique locale”. La première motivation pour planter des haies reste la protection (des animaux, des bâtiments, le maintien des sols et la qualité de l’eau). La haie est reconnue indispensable à la biodiversité et limite les inconvénients des monocultures, en particulier des risques de résistance des ravageurs. Les haies abritent de nombreuses espèces qui ne peuvent survivre dans les parcelles agricoles. Le maintien et l’aménagement des haies contribuent à la biodiversité et à l’équilibre des cultures. Arracher ou planter une haie se prépare bien en amont. Il faut veiller à l’application de la réglementation en vigueur à cheval sur 5 volets : les règles de la PAC, le code rural et le code de l’environnement, le code de l’urbanisme et le code civil. Une charte de bonnes pratiques des haies est en cours de rédaction afin d’aider agriculteurs et collectivités locales à mieux s’y retrouver.

AL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *