Quel blé pour demain ?

TDB_Blé

SIMA 2017 / Afin de couvrir les besoins grandissants des populations, les prédictions mondiales annoncent une nécessaire augmentation de la production agricole de + 70 % d’ici 2050 (source FAO). Le blé, à l’instar des autres matières premières, n’aura de cesse de centraliser les attentions. Dans ce contexte globalisé, la France, pays historiquement producteur, se doit de repenser sa stratégie.

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 10 mars 2017 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *