La Haute-Saône bien représentée

Agrimax 2020 – concours charolais / Les éleveurs charolais du département présents les 20 et 21 octobre dernier à Agrimax ont remporté plusieurs prix de section. Eric Millot, éleveur à Aillevans, dont c’était la première participation, remporte le titre de champion dans la catégorie « veau d’automne », ainsi que le prix d’ensemble des femelles de l’année.

Troisième salon professionnel dédié à l’élevage, Agrimax s’est tenu à Metz du 20 au 22 octobre dernier, malgré un contexte sanitaire compliqué. « Il y a eu beaucoup moins de visiteurs que d’habitude, à peine 1 500 sur trois jours, contre plus de 5 000 les autres années… », relève Julien Demongeot, éleveur à Blondefontaine et participant assidu depuis neuf ans. Il était une nouvelle fois présent cette année, malgré les incertitudes liées au contexte sanitaire. Pour Le président du syndicat des éleveurs Charolais de Moselle, Jean-Claude L’Huillier, cette édition 2020 d’Agrimax est une victoire : « Jusqu’au bout, nous nous sommes battus pour que cette manifestation puisse avoir lieu dans de bonnes conditions en prenant en compte les contraintes sanitaires imposées par la préfecture dans la lutte contre le coronavirus ». Aussi, sur 162 animaux initialement inscrits, 148 étaient présents, soit une participation équivalente celle de l’an dernier. 33 élevages étaient de la fête, et seulement quatre ne se sont pas déplacés, principalement « faute à une météo clémente et à des travaux dans les champs impératifs ».

Une belle vitrine pour se faire connaître
Outre Julien Demongeot, qui avait fait le voyage avec neuf animaux, deux autres élevages haut-saônois ont participé à cette édition : le Gaec Thibault Roche, venu de Champlitte avec six animaux, et Eric Millot, d’Aillevans, avec cinq animaux. Concurrents, mais néanmoins collègues et amis, les trois éleveurs avaient mutualisé l’organisation d’un transport groupé pour acheminer leurs animaux sur le site du salon. Outre cette belle occasion de rencontres et de moments de convivialité, Agrimax est aussi une belle occasion pour faire connaître son élevage et attirer l’attention d’éventuels acheteurs de reproducteurs. « Les concours donnent de la valeur à nos animaux, surtout quand ils se font remarquer par des prix spéciaux », assure Julien Demongeot.
C’est une belle moisson de titres que ramènent les éleveurs haut-saônois cette année. Indemne, du Gaec Thibault Roche, a remporté un premier prix dans sa section de vaches adultes, et Oasis et Premier, du même élevage, remportent respectivement les 1er et 2ème prix de la section 2c des taureaux de 18 mois. Pikachu, chez Eric Millot – dont c’était la première participation cette année, termine premier de sa section 1j (mâles de l’année nés du 31/08/2019 au 15/09/2019). L’animal est d’ailleurs parti à bon prix lors de la vente aux enchères organisée par Simon Genetic. Ramses termine second de la section 1b. Reinette second prix de section 5a, devant Rorona, du même élevage. Eric Millot remporte surtout le prestigieux prix d’ensemble « femelles de l’année », avec un lot de trois vaches distinguées pour son homogénéité et ses qualités morphologiques. Julien Demongeot se contentera surtout de seconds prix cette année « j’ai fait mon Poulidor », plaisante-t-il, heureux néanmoins pour Roi Soleil (second ex aequo avec Ramsès en section 1b), Redbull, second en section 1d, Roméo troisième de la section 1f,
Lors de la vente aux enchères, organisée pour a première fois en ligne, 22 des 25 animaux proposés ont trouvé preneurs en France et à l’étranger, avec une moyenne de prix à 4 000 euros.

AC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.