Dans les starting-block pour le TNLA

Salon international de l’agriculture / Au CFA de Vesoul, une équipe de 6 étudiants en 2ème année de BTS PA en alternance aborde la dernière ligne droite du Trophée national des lycées agricoles : 5 épreuves formatrices sont au programme.

En alternance, on apprend aussi à s’organiser pour être efficace : cette vérité, six apprentis du CFA de Vesoul l’expérimentent depuis plusieurs mois en préparant leur participation au Trophée national des lycées agricoles… « Le TNLA vient se rajouter aux apprentissages prévus au programme, mais c’est un véritable plus car ce challenge leur permet d’acquérir des compétences nouvelles, qu’ils pourront valoriser facilement ensuite dans le monde professionnel », détaille Karine Mombru, leur formatrice, qui les accompagne pour le volet communication. Marine Monnot et Marie Houser, toutes deux originaires du Doubs, Juliette Marcuard, du Jura, Emilien Aymon, Benoît Perrot et Benjamin Grillo, de Haute-Saône, forment une équipe soudée, avec des talents complémentaires, unie par la motivation de représenter leur établissement à Paris, le 29 février prochain, à l’occasion du Salon de l’agriculture.

Un apprenti sur la ferme du lycée
Le septième membre de l’équipe, c’est la vache montbéliarde Mélusine, du troupeau laitier de la ferme du lycée agricole… une femelle choisie pour ces qualités morphologiques et qu’il a fallu entraîner à marcher au licol. Avec un atout quand même, car Benjamin réalise son apprentissage sur la ferme, ce qui lui laisse le loisir d’organiser des séances de dressage régulières. « On a commencé par l’habituer au licol au cornadis, puis une fois qu’elle a retrouvé son calme on a pris l’habitude de la promener dans le bâtiment, à l’extérieur, de la faire monter et descendre de la remorque. Elle est devenue super docile ! » Tant mieux, car une des épreuves du TNLA consistera pour un des apprentis à faire une démonstration de manipulation et de contention, à l’aide d’une simple corde à nœud, en utilisant les points de kinésithérapie, en toute sécurité. Les jeunes ont aussi pu revoir leur
anglais, car l’épreuve de présentation de la vache se fera dans cette langue. « On va s’inspirer des vidéos de concours internationaux ». Toujours sur ce volet “communication”, nos six apprentis animent une page facebook et un compte instagram dédiés à leur aventure, en postant quotidiennement articles, photos, petits films… « Nous parlons de la Franche-Comté, de notre établissement, de l’actualité aussi, explique Juliette. De nos sponsors également ! » Car pour financer leur voyage et leur séjour à Paris, les six étudiants ont sollicité organisations agricoles, institutions et entreprises locales, ce qui leur a permis de réunir la somme de 8 000 €. Un exercice formateur, qui permet d’apprendre à surmonter certaines barrières psychologiques, à exposer clairement un projet, et à mieux connaître l’environnement économique du secteur. Le compte instagram réunit près de 750 abonnés, tandis que la page facebook totalise plus de 1 000 fans. « On se rend compte en regardant les statistiques que ce ne sont pas les mêmes classes d’âges qui utilisent ces deux supports », analyse Marine. Le petit groupe est très conscient de l’importance d’une communication positive émanant directement du monde agricole. En construisant une affiche qui invite à « voir, pour mieux s’imaginer », qui répond au thème de cette année, à savoir « l’agriculture vous tend les bras », ils veulent faire un pas en direction des consommateurs et des citoyens qui s’interrogent sur le modèle agricole. « Le deuxième pas, c’est à eux de le faire, en venant visiter nos exploitations ! »

Un sketch humoristique
Clou du spectacle, un sketch humoristique – dont le sujet doit rester top secret jusqu’au jour de l’épreuve – mettra en scène la vie de la ferme du lycée agricole… chaque élève incarnant un personnage emblématique. « L’idée est de mettre en valeur notre établissement et la région sous l’angle de l’humour. On va essayer de bien meubler l’espace et de séduire le public… » Alors d’ici le 29 février, souhaitons leur bon courage dans les derniers préparatifs, et un beau succès à Paris.

AC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.