Des perspectives « plutôt favorables » pour le début d’année 2019

«Le marché des produits laitiers prend une tournure davantage équilibrée en termes d’offre et de demande », explique Benoît Rouyer, économiste à l’interprofession laitière (Cniel) dans sa conjoncture mensuelle du 20 décembre. Aussi, les perspectives semblent plutôt favorables sur le premier semestre 2019. Les raisons : des stocks d’intervention qui se vident (100 000 tonnes de poudre de lait stockée aujourd’hui contre 370 000 début 2018) permettant une remontée des cours et une baisse de la collecte européenne depuis la fin de l’été. En France, cette diminution est plus accentuée. « Sur les dix dernières semaines, la production laitière se situe de 3 à 5% en dessous du niveau de l’année 2017 », illustre l’économiste. Et « cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois, en raison du manque de stocks fourragers dans de nombreuses régions ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.