Esprit paysan : Ouverture avant Noël

Magasin1

Magasin de producteurs / Le magasin de producteurs « Esprit Paysan » de Vesoul est en voie d’aboutissement. Le bâtiment est monté, l’agencement en cours, et les producteurs sont également sur le pied de guerre pour assurer une ouverture dans les délais. Éclaircissements avec Mickaël Muhlematter, président de la structure porteuse du projet.

HSA : Où en est-on dans ce projet de magasin de producteurs ?
Du côté du bâtiment, la structure est terminée. Les travaux d’aménagement intérieurs avancent correctement, et les entreprises devraient respecter les délais de livraison. Nous avons choisi dans un souci de cohérence de ne faire travailler que des entreprises locales pour l’aménagement intérieur du magasin. Du côté des producteurs, l’organisation se met également petit à petit en place. Les denrées destinées à être mises en étal avant Noël sont d’ailleurs déjà en production, notamment les chapons gras, les fromages, etc.

HSA : Il y aura également des salariés ?
Oui, les embauches sont en cours. Nous aurons d’ailleurs un peu plus de personnel que dans certains magasins de producteurs, car nous avons fait le choix de rester, en tant que paysans, centrés sur notre activité à la ferme. Notre métier premier, c’est de produire ! Ce qui veut dire que bien entendu nous assurerons en permanence une présence des producteurs dans le magasin, mais nous y serons secondés par des salariés pour les opérations de vente. C’est un choix que nous avons fait plutôt que de déléguer une partie de notre travail sur la ferme : nous souhaitons rester maîtres de la production chez nous.

HSA : Comment êtes-vous organisés du côté des producteurs ?
Nous sommes 25 producteurs associés dans une SAS. Il s’agit de ceux qui prennent le risque financier, qui apportent le capital social, et qui doivent également tenir les permanences dans le magasin. Il y aura par ailleurs une trentaine de producteurs apporteurs simples, qui ne sont pas tenus à ces engagements. Il y a encore quelques ajustements en cours ; il reste de la place, mais les principaux besoins de produits sont assurés. Nous avons comme objectif de couvrir près de 50 % du « panier de la ménagère ».

HSA : Lors de notre dernier point de situation, vous aviez un partenariat avec des producteurs alsaciens. Qu’est-il devenu ?
Nous avons commandé et payé une étude de faisabilité à Cœur Paysan Développement situé à Sélestat en Alsace. Après cette étude concluante, il nous a été proposé un projet clef en main, avec un contrat de maîtrise d’œuvre d’un cabinet d’architecte de Colmar, un contrat de sous-licence de marque pour l’utilisation de la marque « Cœur Paysan », et une entreprise de Mulhouse comme contractant général pour les travaux d’aménagement. Il nous était donc proposé un système traditionnel de franchise. Nous avions plutôt en tête un partenariat de style coopérative de magasin. Du coup nous avons décidé de continuer le projet seuls. Le nom commercial sera « Esprit Paysan ». Ce nom a été choisi parmi 5 propositions par les internautes sur notre page facebook.

HSA : L’ouverture pour le mois de décembre reste d’actualité ?
Oui, l’ouverture avant Noël reste notre objectif. L’idée est bien entendu de profiter de cette période avant les fêtes, très propice au commerce, pour lancer la machine, nous faire connaître du public, nous créer notre clientèle. Plus que deux mois environ avant le début de cette aventure paysanne.

Propos recueillis par LD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *