Sans surprises

Moisson

Céréales / Environ un tiers de la récolte d’orge est déjà moissonné. Pas de bonne surprise en vue, pour une année qui devrait rester dans la moyenne en termes de rendement et de qualité. Les premières coupes de blé sont attendues dans la semaine sur les zones les plus avancées.

Cette année, il n’y aura vraisemblablement pas de surprise, ni bonne, ni mauvaise. Une année dans la norme, ni catastrophique comme en 2016, ni exceptionnelle. Sur le territoire de Terre Comtoise, Olivier Javel, responsable collecte, estime la récolte des orges avancée à un tiers environ. Les rendements sont « irréguliers », constate-t-il, dans une fourchette comprise entre 55 et 73 qx/ha. Probablement donc autour de la moyenne 2013-2017, mesurée à 63 qx/ha dans notre département, mais en progression par rapport à 2016 (54 qx) voire 2017 (66 qx) d’après Agreste qui évoque une légère hausse de 1,5 % des rendements.

Moins bon dans les terres profondes
« L’ensemble est hétérogène, avec de moins bons résultats dans les terres plus profondes ayant pâti d’une trop forte humidité », estime encore Olivier Javel. Du côté de la qualité, les PS de l’orge sont moyens, plutôt dans la fourchette basse entre 55 et 68 kg/hL, tout comme le calibrage. Rien d’exceptionnel donc, mais malheureusement pas de bonne surprise à attendre. Ailleurs en France, les rendements moyens en orge d’hiver, toujours d’après Agreste, sont attendus en hausse de 3,3 % à 67 qx/ha. Les régions en plus forte progression seront la Bourgogne (+12,8 %), la Lorraine (+11,4 %) et le Poitou Charente (+10 %), et celles qui pâtiront de la plus forte baisse seront au contraire les régions Rhône-Alpes (-4,4 %), Nord Pas de Calais(-1,5%) et Bretagne (-1,1 %). Comparé à la moyenne quinquennale (2013-2017), presque tous les départements sont en progression, sauf la Bretagne et le Sud-Est.

Le colza sans doute décevant en France
En colza, les pronostics nationaux sont plus défavorables : le rendement estimé est d’environ 32,7 qx/ha, soit 5,5 qx de moins qu’en 2017 (-14,4 %). En Franche-Comté, les services de l’État s’attendent à une baisse de 6 qx/ha, passant de 40 qx en 2017 à 34 qx cette année (mêmes données et même tendance pour la Haute-Saône). Les premiers colzas rentrés en Franche-Comté confirment ces prévisions, avec des rendements moyens « au mieux autour de 37 qx/ha ». En blé enfin, les premières coupes sont attendues pour la semaine en cours.

LD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *