En route pour Paris

Mise en page 1

Salon de l’Agriculture / Cinq vaches et un cheval Comtois : la délégation de Haute-Saône sera bien représentée au Concours Général Agricole. Les élevages qui présentent un animal auront quoi qu’il en soit la fierté d’avoir participé à un des concours les plus réputés au niveau national.

Les difficiles sélections sont terminées pour les éleveurs souhaitant participer au Concours Général Agricole à Paris. Le département aura finalement l’honneur d’avoir 6 animaux présents aux différents concours : trois montbéliardes, deux charolaises et un cheval comtois.

Charolais : Légende et Himalaya
En Charolais, c’est le Gaec Michel qui représentera le département, et même le Grand-Est, puisque ni l’Alsace ni la Lorraine n’auront de championne à Paris cette année. Le Herd-Book charolais a procédé à une première sélection parmi les éleveurs volontaires, ayant déjà fait au moins un concours national dans les 5 dernières années. La commission est passée le 9 janvier notamment au Gaec Michel à Mersuay, et a rendu son verdict : il y aura bien 2 concurrentes haut- saônoises parmi les 47 charolaises présentes à Paris.
On verra donc d’une part Légende, une génisse de 24 mois déjà prix d’honneur junior à Montigny cette année, et présente au national à Cournon en 2016. Fille de Bobino, c’est donc un produit du groupe d’éleveurs sélectionneurs Charolais Evaluation, qui diffuse la semence de ses meilleurs taureaux avec Gènes Diffusion. Il y aura d’autre part Himalaya, déjà connue pour ses prestations au mondial à Magny-Cours en 2014, ses trois premiers prix à Epinal, et ses deux titres de championne réserve. Fille de Tombapik, c’est donc un produit du programme Charolais Univers (GenIA’Test) qui montera à Paris, avec son veau Niagara, fille de Columbo. Deux vaches pour le Gaec Michel : Aurélien Michel a de quoi être fier pour sa première participation au Concours Général Agricole : « C’est déjà en soi un achèvement d’être sélectionné, se réjouit-il. Même si je ne finis pas dans les premiers, c’est une bonne expérience de participer à ce concours. » Le Concours Charolais se déroulera le jeudi 1er mars de 13h à 16h. Vous pourrez le suivre en direct en vous connectant sur le www.charolaise.fr

Montbéliarde : Almira, Flèche et Jabicia VR
Du côté des Montbéliardes, le département présentera 3 concurrentes. Les inscriptions étaient clôturées en décembre : 30 animaux avaient été sélectionnés dans un premier temps pour la section Haute-Saône-Nord-Est. La commission de tri (3 éleveurs et l’animateur du syndicat montbéliard) est passée le 18 janvier pour réduire ce nombre à 9 (7 de Haute-Saône et 2 d’Alsace) parmi lesquelles 5 animaux ont finalement été retenus (dont 3 de Haute-Saône et 2 d’Alsace).
On retrouvera donc à Paris Almira, du Gaec Laprévote. La championne aux multiples titres sera accompagnée de deux autres vaches déjà plusieurs fois titrées, appartenant au Gaec Vivieroche : Flèche et Jabicia VR. Le concours aura lieu le dimanche 25 février de 10h à 14h. Quarante-et-une montbéliardes de toute la France seront en compétition.

Cheval comtois : Flora des Montants
Pour les chevaux comtois, on retrouvera comme prévu Flora des Montants appartenant au Gaec des Montants de Fouchecourt (70). La pouliche a remporté le concours national de race à Maîche vendredi 8 septembre dans sa catégorie « pouliche de 2 ans ». Après avoir été classée première à Jussey le 20 août dernier, Flora des Montants est arrivée en tête du podium devant 68 pouliches qui composaient sa catégorie. Etienne Garret et son équipe vont donc également faire le déplacement à Paris pour concourir dans la catégorie « modèles et allures Trait Comtois » et représenter l’élevage de chevaux comtois de Haute-Saône.

LD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *