Le GNR perdurera dans sa forme actuelle jusqu’au 1er janvier 2023

Interview de Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA / Reprenant les arguments de la FNSEA, la Commission mixte paritaire (CMP), réunissant députés et sénateurs, et qui examinait début juillet le projet de loi de finances rectificative (PLFR), a supprimé deux dispositions contraignantes pour les agriculteurs. Le PLRF a été définitivement adopté le 12 juillet, sans toucher au texte de la CMP. Luc Smessaert nous dévoile ce qu’il va advenir du GNR et l’impact de sa suppression pour les exploitations. 

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 23 juillet 2021 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.