S’adapter au risque de prédation

Elevage ovin et caprin / L’arrêté préfectoral de délimitation des cercles 2 et 3 pour l’année 2021 donne accès aux éleveurs au financement de mesures de protection des troupeaux contre la prédation. Le point avec Christophe Vallon, chef de service adjoint du service environnement et risques de la DDT.

Les deux séries d’attaques par des grands canidés sur des animaux domestiques enregistrées au cours des six derniers mois ont modifié la donne… ce qui s’est traduit dernièrement par un arrêté préfectoral qui délimite les cercles 2 et 3, validé par la préfète le 12 février 2021. « A l’échelle départementale, ce sont 72 communes qui ont été classées en cercle 2 (voir carte) et toutes les autres communes de Haute-Saône sont classées en cercle 3. », explique Christophe Vallon, du service environnement et risques de la DDT, avant de détailler : « Ce classement donne accès à la mesure 7.6.A du Plan de Développement Rural (PDR) de Franche-Comté relative à la protection des troupeaux contre la prédation de la façon suivante :
– le cercle 3 permet le financement de l’acquisition, de l’entretien et du test de comportement de chiens de protection, ainsi que celui de l’accompagnement technique (prestation ou formation individuelle ou collective pour l’utilisation de chiens de protection) avec des taux d’aide de 80 à 100 % selon l’opération.
– le cercle 2 permet, en plus, de financer du matériel pour la protection des troupeaux, tels que parcs électrifiés, fixes ou mobiles, le taux d’aide étant de 80 %. »

Qui est concerné ?
Christophe Vallon : « Cette mesure concerne les éleveurs ovins/caprins, détenant en propriété au moins 25 animaux reproducteurs (seuil abaissé à 10 animaux reproducteurs en troupeau laitier) pendant au moins 45 jours consécutifs ou prenant en pension 50 animaux (reproducteurs ou non) pendant au moins 90 jours consécutifs. »

Concrètement, comment cela va-t-il se dérouler ?
Dans le but d’assurer le maintien de l’activité pastorale malgré la contrainte croissante de prédation et d’accompagner les éleveurs dans l’évolution de leurs systèmes d’élevages, le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté a lancé un premier appel à projets du 1er janvier au 1er avril 2021. Il sera rapidement suivi par un second appel à projets au cours du 1er semestre (avril à juillet) pour les éleveurs n’ayant pas pu répondre au précédent. n

AC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.