JA Haute-Saône toujours présent au Congrès Jeunes Agriculteurs

JA 70 / Une délégation de JA de Haute-Saône s’est rendue au Congrès les 27, 28 et 29 octobre 2020 à La Baule, afin d’élire le nouveau Conseil d’Administration JA National et de voter le Rapport d’Orientation (RO) « Installation et transmission : des chefs d’entreprises formés, professionnels et accompagnés pour des agricultures renouvelées ».

Le 54ème Congrès des Jeunes Agriculteurs, après avoir été reporté, a finalement pu se tenir peu avant le reconfinement, les 27, 28 et 29 octobre dernier à La Baule, en Loire-Atlantique. Bien entendu, toutes les mesures sanitaires nécessaires ont été mises en place compte tenue de l’épidémie que nous connaissons actuellement.
Les huit heures de route et la Covid-19 n’ont pas empêché certains de nos JA Haute-Saône de se rendre à ce Congrès, dont Gérald Pichot, élu en tant qu’administrateur JA National le soir du 28 octobre 2020.
Au cours de la première journée de Congrès, le travail entamé depuis plusieurs mois sur l’identité JA « Demain se construit aujourd’hui » a vu le jour.
Comme à son habitude, le RO a été débattu durant de longues heures, et la délégation Bourgogne – Franche-Comté s’est vue proposer 8 amendements, dont 5 ont été retenus et seront donc ajoutés à la version finale du rapport. Au total, ce fut 152 amendements qui ont été proposés au débat par toutes les régions JA de France et d’Outre-Mer, lors de la seconde journée du Congrès.
Suite à cela, le nouveau Conseil d’Administration Jeunes Agriculteurs a été renouvelé et s’est vu réélire le binôme du précédent mandat : Samuel Vandaele pour Président et Arnaud Gaillot comme Secrétaire Général.
Pour le dernier jour, les Jeunes Agriculteurs ont pu télé-échanger avec le Ministre de l’Agriculture pendant plus de deux heures. JA BFC a interrogé ce dernier sur la décentralisation de la politique à l’installation, puisque l’équité entre les régions et l’attractivité des aides posent question. Il s’est montré plutôt rassurant dans ses réponses, en soulignant la nécessité d’une DJA cohérente entre les régions, et rappelant l’enveloppe de 10 millions d’euros du plan de relance qui sera consacrée à la communication des métiers de l’agriculture. D’autres sujets tels que la transmission, la PAC, la gestion des risques, le foncier, l’application des EGAlim, le Posei, la prédation et l’image du métier ont également été abordés. De manière générale, Julien Denormandie a témoigné de son soutien pour le monde agricole, étant compréhensif et réaliste sur les problématiques actuelles et à venir, féru du « bon sens paysan », comme il l’a rappelé à de nombreuses reprises. Il est, comme souligné et applaudi lors du Congrès, « le Ministre de l’Agriculture que nous n’attendions plus ».
Pour clôturer ces trois jours, Samuel Vandaele, après avoir remercié les JA de Loire-Atlantique pour l’organisation de cet événement, a déclaré être « fier d’avoir été reconduit par le réseau JA à la présidence du syndicat : avec une nouvelle feuille de route pour l’installation et pour notre organisation interne, nous serons armés pour relever les prochains défis de la crise sanitaire et du renouvellement des générations ».
Plus que jamais, le réseau Jeunes Agriculteurs est et restera l’acteur jeune et incontournable du secteur agricole.

Un JA haut-saônois qui monte à Paris
Nous n’aurions plus besoin de vous le présenter, mais nous allons tout de même dire quelques mots sur lui. Gérald est installé à Bouhans-lès-Lure depuis le 31 mars 2011 en EARL unipersonnelle. Il est producteur de lait et éleveur allaitant. Son exploitation en bio, compte 9 races différentes et des cultures de méteils. Malgré ses engagements départementaux, régionaux et maintenant nationaux, Gérald sait toujours être présent dans son canton, à faire griller des saucisses et boire une bière (ou deux), avec les jeunes (et un peu moins jeunes) adhérents JA du coin. Après ses quatre années de Présidence à Jeunes Agriculteurs de Haute-Saône, là où il est toujours Vice-Président, nous lui souhaitons de s’épanouir dans sa nouvelle responsabilité syndicale nationale et le remercions de l’engagement et l’investissement qu’il fournit au réseau Jeunes Agriculteurs depuis de nombreuses années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.