Vente directe et Coronavirus

Juridique / En tant que vendeur direct ou accueillant à la ferme, vous pouvez continuer votre activité, lorsque les contacts avec le public sont brefs, les mesures « barrières », notamment celles ayant trait au lavage très régulier des mains, permettent de préserver la santé des salariés et celle de leur entourage.

Vous avez un magasin de vente à la ferme, votre établissement fait par conséquent partie de ceux qui peuvent rester ouverts et continuer à recevoir du public. Quelles sont les règles à mettre en œuvre pour garantir la sécurité de tous ?

Limiter impérativement le nombre de personnes dans les points de vente. A adapter à la surface de vente : ça peut n’être qu’1 ou 2 clients à la fois si le point de vente est petit.
C’est à vous d’apprécier le nombre de clients présents simultanément (objectif : ne pas avoir de file d’attente au rayon traditionnel, en caisse…).

Organiser les files d’attente à l’intérieur (repères au sol pour marquer la distance d’éloignement de 1 mètre entre clients et avec le permanent à la caisse si absence de comptoir assurant cette séparation).

Organiser les files d’attente à l’extérieur avec un espacement impératif entre les personnes de 1 m minimum (une personne du point de vente doit pouvoir réguler les entrées et les sorties des clients).

Si le personnel alterne entre différentes tâches (caisse, mise en rayon, service), se nettoyer les mains entre chaque tâche et notamment après chaque manipulation d’espèces.

Le client ne doit pas toucher les produits. Le service est assuré par un salarié ou un exploitant équipé de gants. Les produits sont déposés sur le comptoir par le vendeur, puis dans un second temps pris par le client afin d’assurer une distance minimale de sécurité́.

Gestion des paiements : Quand c’est possible : privilégier le paiement en CB sans contact sans vous saisir de la CB du client. Paiement par chèque à remplissage manuel : demandez aux clients d’utiliser leur propre stylo. Sinon, désinfecter le stylo mis à disposition après chaque usage. Pour protéger le personnel qui assure l’encaissement, il lui est conseillé de porter des gants. De même, le port du masque est possible pour le caissier mais il doit être changé régulièrement. D’autres solutions sont possibles : paroi en plexiglas par exemple.

Gestion des paniers, chariots mis à disposition, balance en libre-service : Inciter les clients à utiliser leurs propres sacs. Il est recommandé de ne plus mettre à disposition de paniers, chariots car ils nécessiteront d’être régulièrement désinfectés ce qui est difficile à mettre en place. Nettoyage-désinfection des plateaux de balances et touches en cas de libre-service avec pesée par le client (ex : rayon fruits et légumes).

Nettoyage-désinfection régulier des poignées de portes Vous pouvez mettre à disposition des clients un récipient de gel hydro-alcoolique en libre accès à l’entrée du magasin.

Privilégiez des paniers préparés à l’avance dans lesquels le contenu (non modifiable) peut être communiqué sur le site internet de l’entreprise et faire l’objet de commandes faites à distance par les consommateurs. Convenez d’un horaire de rendez-vous pour échelonner le passage des clients et éviter l’affluence des personnes au même moment. Grâce à l’identification des clients, mettez en place une distribution de type « drive » en fonction de créneaux horaires.

Pour les livraisons auprès d’un public abonné, des paniers au nom de leur propriétaire peuvent être livrés dans un lieu précis dans lequel ils seront remis dans le respect des mesures barrière. De façon générale, il faut informer votre clientèle de la mise en place des mesures pour faciliter leur appropriation par les consommateurs. Prévoyez une affiche sur la porte d’entrée.

SAJ 70/90

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.