La forte baisse des effectifs inquiète

Plus de 150 000 vaches allaitantes en moins, en trois ans / Les cessations d’activité des éleveurs très âgés n’expliquent pas à elles seules le recul de 4 % du cheptel français de vaches allaitantes. Il est multifactoriel.

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 10 janvier 2020 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.