Fouvent en haut et en fête

Podium

Festival de l’agriculture / Malgré une ambiance agricole morose et déprimée par la situation météorologique, les JA ont su organiser une belle finale départementale à Fouvent le Haut ce dimanche 26 août.

C’est sous un soleil de plomb caractéristique de cet été qui n’en finit pas que les JA de Dampierre-Champlitte ont organisé la traditionnelle fête des labours à Fouvent-le-Haut. Un samedi quelque peu pluvieux la veille du concours a limité les excès de poussière générés par les tracteurs, les moiss-batt cross ou les voitures du Foot car.
Les ingrédients étaient réunis pour une belle finale et les JA ont réussi leur pari d’attirer du monde dans cette partie excentrée du département. Nombreux furent les visiteurs à découvrir l’ouest de la Haute-Saône avec ces petits villages caractéristiques et son agriculture tournée vers les grandes cultures.

Les concours et les animations
Comme le veut la tradition la journée a commencé par la messe des laboureurs et la bénédiction des tracteurs. Après le défilé des concurrents et leur tracteur, le concours pouvait commencé sous les yeux de nombreux juges répartis tout le long de la parcelle réservée pour l’évènement. Au même moment se déroulait le concours bovin où se pressaient les éleveurs passionnés mais aussi les simples visiteurs charmés par cette présentation d’animaux réussie. Des éleveurs de chevaux comtois avaient également fait le déplacement pour promouvoir cette race et partager leur passion avec un public nombreux qui pouvait profiter d’un petit tour de calèche. Le public a pu également admirer des démonstrations de chien de troupeaux sur des oies et a pu mesurer et vérifier que ce n’est pas sans raison que le Border Collie est considéré comme le chien le plus intelligent du monde. Le bruit et la poussière étaient de la partie sur la zone excentrée de la manifestation où la traditionnelle course de moiss batt cross se partageait l’affiche cette année avec une originale partie de football en voiture. La finale départementale est aussi l’occasion pour les partenaires de l’agriculture : concessionnaires, coopératives, organisations agricoles… d’échanger lors d’un moment festif avec les agriculteurs. Le public toujours plus attentif à son alimentation et à la provenance des produits, a pu profiter également d’un marché du terroir : fruits et légumes, fromage de chèvre, miel, glace de la ferme… La finale départementale des labours est devenue au fil des ans un véritable festival de l’agriculture comme le nomment aujourd’hui les JA : une journée où l’on ne s’ennuie pas !

Remise des prix et actualités agricoles
La remise des prix sonne la fin de la journée, et l’attente est grande pour les concurrents et leurs supporters de connaître le nom des deux vainqueurs dans chacune des catégories. Les qualifiés pour la finale régionale, qui se déroulera ce week-end à Champagney dans le Jura, sont cette année Baptiste Van Hoorne (1er) et Jason Bouter (2è) pour la catégorie à plat et Romain Contet (1er) et Thibaut Dirand (2è) pour la catégorie en planche. Cette remise des prix est l’occasion pour les personnalités et officiels de prononcer quelques mots. Au niveau des personnalités politiques si les conseillers départementaux étaient venus nombreux soutenir par leur présence les jeunes agriculteurs, certains n’ont pas manqué de remarquer l’absence des 4 parlementaires de Haute-Saône. La député Barbara Bessot-Ballot présente au dîner de gala la veille au soir, n’a pas cru bon de saisir l’occasion qui lui était donnée de faire un point sur les états généraux de l’alimentation. Membre de la majorité actuelle elle avait l’année dernière lancée sur le département des débats sur ces états généraux qui devaient redonner du revenu aux agriculteurs. À cette heure la loi n’est toujours pas votée et devrait être examinée en séance publique du 4 au 12 septembre. La montagne devrait accoucher d’une souris et l’espoir d’un renversement de la construction des prix pour redonner du revenu aux agriculteurs s’est évaporé au fil des semaines : pour les agriculteurs français la déception risque d’être grande. Autre absence remarquée la Direction départementale des territoires où aucun représentant n’avait fait le déplacement. C’est donc sans représentant du ministère de l’agriculture que les responsables agricoles du département Thierry Chalmin, Emmanuel Aebischer et Gérald Pichot ont dépeint la situation agricole : un tableau bien noir avec cette sécheresse interminable, des prix du lait et de la viande indécents, et des contraintes administratives ubuesques en matière de couverts SIE. L’ensemble des intervenants n’ont pas manqué de féliciter l’équipe du CCJA de Champlitte-Dampierre et de son jeune président Yannick Billerey pour l’organisation réussie de cette belle vitrine de l’agriculture départementale. Les jeunes agriculteurs ont une nouvelle fois prouvé leur capacité de mobilisation, leur volonté de défendre leur métier, et leur savoir-faire en matière de communication. Bravo à eux.

JT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *