Des discussions passionnées

Damp

Dimanche à la ferme / Près de 3000 visiteurs ont bravé les fortes chaleurs de ce début du mois d’août pour aller à la rencontre de l’agriculture haut-saônoise.

Les 5 fermes participantes ont eu à cœur de partager la réalité aussi passionnante que complexe. Selon les exploitations, les sujets d’intérêt pour le public initié ou profane ne manquèrent pas. De la production laitière standard à Frotey-les-Lure, ou en gruyère biologique à Dampierre-sur-Linotte, en passant par la permaculture dans la ferme pédagogique de Château-Gaillard, l’élevage d’escargots de Frasne-le-Château ou la production porcine et ovine à Saint Bresson, il y en avait pour tous les goûts.

Les facettes du métier
Techniques d’élevage, de transformation ou de commercialisation, mais aussi coopération entre agriculteurs autour des Cumas, chaque ferme avait à cœur d’illustrer tous les facettes du métier. Les 3000 visiteurs sur la journée ont pu se faire une idée de la diversité et parfois de la complexité du métier d’agriculteur. Sans oublier le côté convivial des repas pris en commun dans le hangar (1000 repas sur les 5 fermes ouvertes) ainsi que les ateliers d’animations à destination des enfants.
Cette formule associant détente et découverte au sein des exploitations attire de nombreux visiteurs. Une dimension pédagogique qui tient à cœur de chaque exploitant participant. Un jeu de questions-réponses s’instaure entre producteur passionné et visiteur d’un jour. Des discussions qui se sont souvent poursuivis à l’ombre autour du repas sur place proposé le midi ou dans l’après midi autour d’un crêpe, gaufre ou autre en-cas proposé sur place.

Soirée cochon à la broche
Après les visites, petits et grands purent profiter des animations : animation musicale, fabrication de gruyère à l’ancienne, baptême de tracteur, loto bouse, dégustation de produits locaux, animation musicale, ateliers pour les enfants (vaches à peindre, jeu concours, atelier dessin) etc. La beau temps a incité le public à s’attarder dans les fermes où les dernières visites se firent vers 19 heures. Certains prolongèrent même la soirée jusqu’à 22 heures autour d’une fondue gruyère bio ou d’un cochon à la broche. Pour ceux qui n’ont pas pu s’y rendre cette année, rendez-vous est donné l’année prochaine !

Michel Delhon, chambre d’agriculture 70

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *