Plus que jamais essentiel !

P_20180614_122548

Service de remplacement / Les Assemblées Générales des Services de Remplacement de Haute-Saône se sont déroulées à Seveux le jeudi 14 juin dernier. Dans un contexte de hausse de l’activité, les responsables ont évoqué les difficultés à trouver du personnel, tant en CDI qu’en CDD.

Pour commencer, les 7 associations locales, représentées par leurs membres de bureau, ont déroulé leurs assemblées générales de secteur en détaillant leurs activités et leurs résultats respectifs. Le secteur de Lure/Villersexel arrive en tête des heures de remplacement réalisées avec 1556 heures sur l’année 2017 soit 433 de plus qu’en 2016. Une forte activité qui se traduit par un plus grand nombre de jours de remplacement maternité (+192 jours) et accident/maladie (+276 jours). Le secteur de Gy/Pesmes est quant à lui en baisse d’activité (-46%) essentiellement dû à une diminution des jours de congés maternité, congés et mandat professionnel. Le nombre d’adhérents est relativement stable hormis pour le canton de Vesoul/Port qui accueille cette année 6 nouveaux adhérents.

Une gestion des priorités compliquée
Le SR de Haute-Saône répond aux attentes de 543 adhérents dont près de la moitié ont utilisé le service au moins une fois dans l’année. Cependant, il est parfois compliqué de répondre aux besoins de chacun. « Tous les ans il y a encore des agriculteurs qui nous appellent pour se faire remplacer au pied levé car ils sont victimes d’un grave accident ou de maladie mais aussi en cas de décès du chef d’exploitation » déclare Gérard Blondé le président. « Les familles souvent dans le désarroi, ne savent pas quoi faire dans la plupart des cas. Embaucher un salarié, pas facile de trouver une personne du jour au lendemain… Bien souvent le Service de Remplacement est sollicité en catastrophe sur l’exploitation… ». C’est ce que déplorent les membres du bureau et la responsable de planning, contrainte parfois de refuser un remplacement chez un adhérent de longue date pour pouvoir répondre aux besoins de situations difficiles. Des priorités sont alors données aux remplacements pour décès, accident/maladie, et le nombre de personnes travaillant sur l’exploitation est également pris en compte. La solution la plus sécurisée est d’adhérer au SR 70 avant d’être au pied du mur. Trop d’exploitants ne sont pas conscients de l’importance de se faire remplacer surtout en cas de situations difficiles.

Une activité en hausse
« Avec 12% de journées de remplacements supplémentaires par rapport à 2016, l’année 2017 est une année noire pour le SR 70. Les Services ont dû faire face à de nombreuses prises en charge dans le cadre de « burn-out », mais également une augmentation très importante des journées accident/maladie (+ 80 %)… Le service de remplacement a su faire face et remplir sa mission à caractère social, en proposant des salariés compétents et en capacité de gérer ces situations humainement très difficiles… » déclare le président. Avec près de 30 000 heures de remplacement réalisées, le SR 70 compte 10 agents en CDI temps plein et 51 agents occasionnels soit 22 ETP (équivalents temps plein).

Un développement limité
Sur plusieurs secteurs, le recrutement de salariés occasionnels mais aussi en CDI temps plein est une réelle problématique. Faute de trouver de nouveaux salariés, les SR locaux sont contraints de faire réaliser un nombre important d’heures supplémentaires aux salariés en place et se retrouvent parfois en déficit financier, en raison du surcoût des heures supplémentaires. L’année 2017 était compliquée pour trouver du personnel et la tendance 2018 ne va pas en s’améliorant. Laurent Ducray, président du SR BFC a donc annoncé qu’un travail serait fait en collaboration avec tous les acteurs de l’emploi pour rapidement trouver des solutions à ce frein au développement. Gérard Blondé a quant à lui remercié les agents actuellement en place « pour leur dévouement quotidien, qui pour certains, sont dans la maison depuis plus de
35 ans ».

Nouveauté numérique
Le logiciel DEMETER sera expérimenté dès juin 2018 sur le secteur de Lure/ Villersexel. Il permettra entre autres de déposer dans un « coffre-fort numérique » confidentiel, toutes données relatives au remplacement : contrat, facturation, adhésion… mais aussi au salarié : contrat de travail, suivi, paye… Chaque adhérent et salarié peut se connecter sur www.servicederemplacement.fr et ouvrir un compte. Compte qui permettra, par la suite, de demander ses remplacements en ligne et d’accéder à DEMETER.

EL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *