Météo de l’herbe : retard au démarrage

Mbt

Les conditions météo capricieuses entre précipitations et fraîcheur retardent le démarrage de végétation. Les premières mises à l’herbe en plaine sont rares bien que la hauteur d’herbe le permette. Dès que le sol est porteur, prévoir un premier passage rapide sur l’ensemble des parcelles destinées au pâturage de printemps. Conserver un complément de fourrages à l’auge pour assurer la transition alimentaire dont la durée sera sans doute réduite.

Point de vue de l’éleveur : Alain Bourgeois au Gaec des Pâquerettes à Publy (39)
« Cet hiver, nos 50 vaches ont été nourries au foin et regain, avec 2 kg de notre mélange céréalier (maïs, orge, avoine ou triticale) et 1,3kg de tourteau 30, pour une production moyenne de 20 L. La production laitière ne connait de pic car nous préférons étaler les vêlages pour mieux répartir le temps de travail et mieux gérer l’aspect sanitaire des veaux. D’habitude, on sort les vaches laitières la journée autour du 10 mars selon la portance du sol, et la nuit à partir du 1er mai. Mais cette année elles ne sont pas encore sorties… Ensuite, les vaches alterneront entre pâturage au fils avant sur des paddocks de journée de 1,5 ha en moyenne, et trois grandes parcelles de nuit attenantes à la ferme. »

Témoignage recueilli par Floriane Marsal Interbio FC – Groupe Herbe Franche-Comté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *