Les États-membres votent cinq ans, la France veut sortir sous trois ans

glypho

Glyphosate / Après les débats passionnés qui ont ponctué les discussions sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, les Etats membres ont finalement voté une ré-autorisation pour cinq ans. Cette décision aurait pu être un motif de soulagement pour les agriculteurs, si le président de la République n’avait pas, dans la foulée, réaffirmé sa décision de sortir du glyphosate en moins de trois ans.

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 1er décembre 2017 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *