Embellissons notre campagne !

IMG_3324

Concours fermes fleuries / Vendredi dernier, comme tous les ans début décembre se tient la cérémonie de remise des prix pour le concours départemental des fermes fleuries. 

31… ils étaient 31 à concourir pour ce cru 2017 répartis dans 4 catégories. Parmi les participants, un nouvel inscrit et une nouvelle exploitation parrainée. Depuis plus de cinquante ans, en étroit partenariat avec le Conseil départemental, la Chambre d’Agriculture organise le concours « Embellissions notre Campagne » !

Les règles
Le jury est composé de 3 personnes. Mme Françoise Remond et Mme Colette Levain, anciennes agricultrices et participantes au concours et M. Patrick Parisot, professionnel de l’horticulture en retraite. Depuis 2011, le concours est ouvert aux exploitants agricoles à la retraite. Ils sont 10 à participer à cette édition 2017. Le classement final, établi à partir d’une feuille de notation, porte sur le fleurissement et l’embellissement de l’habitation pour 40 points et le fleurissement et l’embellissement de la ferme pour 60 points. Depuis 2004, un système de parrainage a permis d’enrayer la baisse du nombre de participants au concours. Le parrainage permet tous les ans de découvrir de nouvelles fermes. Cette année, une exploitation en activité a été parrainée.

Vanter nos mérites
Avant la remise des prix, Thierry Chalmin a rappelé la situation actuelle de l’Agriculture. « Les prix ne sont pas au rendez-vous ! ». Mais il a voulu avant tout évoqué les moments heureux et joyeux qu’a connu la Haute-Saône en 2017. « Le Tour de France qui a constitué un moment très fort. J’ai noté les efforts de créativité sur le thème du vélo et le travail de la FDSEA sur la fresque à Combeaufontaine. N’oublions pas le Dimanche à la Ferme » souligne le président de la Chambre. Avant de rajouter qu’il « faut gagner la bataille médiatique de l’Agriculture en vantant et revendiquant l’excellence de nos produits et l’importance de nos filières locales. Je pense notamment au Kirsch, à la baguette 100% haut-saônoise, au gruyère et à la cancoillotte » détaille Thierry Chalmin. De son côté Christelle Rigolot, élue conseillère départementale a rappelé que « les agriculteurs étaient des acteurs incontournables du monde rural. Ils améliorent notre cadre de vie et améliorent notre cadre naturel exceptionnel ». L’élue du département juge également que « ce que nous avons sous les yeux on le voit plus ». En clair, nous n’imaginons même pas le potentiel touristique du département car il est sous-estimé. Christelle Rigolot termine son allocution en affirmant « qu’une fois de plus la ruralité est moderne, dynamique et attrayante ! »

Mettre en scène son jardin
Les participants ont bénéficié d’une intervention du directeur de l’institut technique de l’horticulture sur la mise en scène de son jardin. Il est vrai que de plus en plus de particuliers soignent l’aménagement de leur jardin pour en faire de vrai paradis… Un engouement qui ne retombe pas car de plus en plus d’entreprises se spécialisent dans la création de jardin. L’intervenant est revenu sur l’art topiaire qui a un intérêt par sa dimension décorative avec des formes très variées qui peuvent répondre à l’imagination et à la créativité de chacun. Pour la mise en scène d’un jardin japonais, les jardiniers auront besoin de nombreux éléments (rochers, bassins aquatiques, chutes d’eau, pont en pierre, sable, gravier, pagode, lanternes, végétaux taillés,…). L’intervenant est revenu sur l’utilisation du minéral avec la possibilité construire des murets, de créer des terrasses ou de réaliser des cascades ou bassins. Minéral qui permet de créer une scène « durable ». Le directeur de l’institut insiste sur le fait que le végétal doit être l’élément central du jardin : embellir avec des plantes grimpantes, utiliser les fruitiers en palmette ou cordon, créer des potagers en carrés, installer une mini serre ou gloriette… Enfin pour terminer son exposé, il insiste sur l’importance d’aménager un coin détente en imposant des sensations de fraîcheur, en osant les couleurs. Tout un programme. A vous de jouer ! Une fois les conseils prodigués, l’invitation aux voyages et à la poésie ne peut qu’en être renforcée et on dénote une certaine quiétude avec cette citation de Marcel Proust : « le seul véritable voyage, le seul bain de jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux ! »

AL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *