Le Tour du cadran

TOUR-FRANCE-UNE

Tour de France / Un beau moment de communication positive pour les agriculteurs de Haute-Saône qui ont mis en place une magnifique fresque sur le passage du Tour de France à Combeaufontaine. Des semaines de préparation pour quelques secondes d’antenne et des millions de spectateurs.

Les cyclistes ont quitté la Haute-Saône. Après deux jours trépidants (une arrivée à la Planche des Belles Filles le mercredi, puis le départ de Vesoul le jeudi), c’est la fin de course pour tous ceux qui s’étaient impliqués dans l’organisation du passage des coureurs. C’est notamment le cas des agriculteurs de Haute-Saône, qui participaient à l’événement, avec la FDSEA et les JA, en dessinant à Combeaufontaine une fresque géante sur le passage des vélos.

Les agriculteurs aiment le Tour
Pour la 10ème fois, les organisateurs du Tour de France ont renouvelé leur partenariat avec la FNSEA sur l’opération appelée « Les Agriculteurs aiment le Tour ». Le thème imposé par l’organisation du Tour était « la montre », en référence au « contre-la-montre » des coureurs cyclistes. Un des critères retenus par le jury est aussi la notion de mouvement : l’hélicoptère qui filme la scène aura tendance à stationner plus longtemps s’il se passe quelque chose sur la fresque ! La FDSEA a donc préparé un dessin représentant une montre dont le cadran, divisé en quatre parties, évoquait les différentes saisons de l’année. Brochant sur le tout, une portée musicale et une clef de sol, pour illustrer le slogan : « les agriculteurs de Haute-Saône enchantent vos saisons ». A l’aide d’un géomètre, le piquetage a été réalisé sur une parcelle en herbe en sortie de Combeaufontaine, exploitée par M. Durget de Cornot. Un disque de 31 m de diamètre a peu à peu pris forme. Le vendredi précédent la course, les bâches ont été étendues, et les lettres géantes ont été tracées à l’aide de paille de chanvre, dont la couleur claire contraste agréablement avec le vert de la pâture. La veille du passage des coureurs, c’était déjà la course : « A part le tracé de la montre, il n’y avait rien hier matin », témoigne Régis Ledeur qui était venu monter le décor avec d’autres agriculteurs de la FDSEA. Il a donc fallu se mobiliser, malgré les moissons en cours et les risques d’orage, pour épandre la paille, la sciure, les copeaux et le chanvre, mélanger à certains de ces éléments les colorants alimentaires qui feront ressortir le dessin, monter un support pour les aiguilles de la montre…

Communication positive
Le jour J, les Comtois apportés par le syndicat des éleveurs de chevaux de trait, ainsi que les vaches (qui formaient les guillemets du titre) débarquaient sur le site. Le public a d’abord assisté à la répétition, avant le passage de la caravane. Servis par une équipe JA mobilisée, agriculteurs et riverains ont été nombreux à attendre le passage de la caravane puis du peloton. A l’heure prévue, les animaux étaient en place. Au passage de l’hélicoptère, les chevaux tournaient, et les aiguilles commençaient aussi leur lente rotation. Téléphone à l’oreille, un des « pousseurs d’aiguille » attendait qu’un téléspectateur lui donne le signal : « On voit la fresque à l’écran ! ». Quelques secondes de gloire, avec sans doute 15 à 20 millions de téléspectateurs en direct dans le monde, sans compter les rediffusions au journal du soir en France. Mais surtout quelques secondes de communication positive sur l’agriculture. Sur l’ensemble du Tour, 18 FDSEA locales organisent cette année une fresque. Chacune a son message à faire passer, parfois dans le thème, parfois un peu à côté, histoire de rappeler aux téléspectateurs les difficultés que traverse l’agriculture. Lors du dernier passage du Tour en Haute-Saône, en 2014, c’est notre département qui avait gagné le concours national, avec la fresque installée à Servance. Souhaitons le même succès pour la Haute-Saône cette année !

LD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *