Une Cuma c’est bien mais deux Cuma c’est mieux !

C:Usersmondelep70dDownloadsDSC01330.JPG

Cuma / 200 agriculteurs samedi matin pour l’inauguration des bâtiments des Cuma des 4 Vallées et des 4 Chemins situés sur la commune de Roche-et-Raucourt.

Appelez-les « Manu » et « Dédé »… les deux respectivement président de Cuma… le premier de la Cuma des 4 Vallées et le second de la Cuma des 4 Chemin. Certains les voient comme deux simples présidents mais d’autres les perçoivent comme des visionnaires et des précurseurs sur la mutualisation des outils et matériels agricoles. André Jeannot a rappelé à l’auditoire « la quantité de travail que cela représente d’arriver au bout de ce projet » ! La CUMA est née en 1995. « Au départ, nous avions un pulvérisateur et un épandeur… aujourd’hui le matériel se compte par dizaines » précise le président. Il est vrai, on peut l’affirmer, la petite CUMA est devenue grande avec 47 adhérents à son actif.
Emmanuel Brussey, président de la Cuma des 4 Vallées est revenu sur l’historique de la Cuma. « Cette inauguration de ce hangar à matériel permet de donner de la solidité à nos deux Cuma » a-t-il affirmé. La Cuma des 4 Chemins compte 100 adhérents. Son cheval de bataille est la réalisation de chantiers de compostage. Fabienne Richardot, conseillère départementale du secteur a salué cette action collective des deux CUMA avec « deux présidents innovants au service des agriculteurs ». Ce projet réalisé se chiffre à 342000€. Il se compose d’une partie atelier pour réaliser des travaux mécaniques aux arrivées et aux départs des matériels. Il y a également une aire de lavage et bien entendu une importante partie stockage et entrepôt. Deux banques ont porté financièrement ce projet, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel. Les deux Cuma n’ont pas la même. La Cuma des 4 Chemins a emprunté 200000€ et la Cuma des 4 Vallées 142000€. Les représentants des deux banques s’accordent à dire que c’est une « belle réalisation, fonctionnelle, moderne et spacieuse. Que ce projet est également une véritable réussite humaine car cela représente énormément d’heures de réunions et de bénévolat. Ce type d’outil est une des réponses à l’évolution de notre modèle agricole ».
Denis Gehant qui intervenait en tant que secrétaire général adjoint de la fédération national des CUMA a conclu les interventions. Passionné par le sujet, on le voit et ressent, Denis Gehant a félicité les deux équipes. Il a souligné l’importance dans le futur de l’emploi dans les Cuma. Dans le cas des deux Cuma, il y a un jeune qui a été recruté grâce au groupement employeurs. Il a été formé, guidé et aujourd’hui c’est quelqu’un d’expérimenté. Il indique même que demain, hormis l’outil qui est proposé aux adhérents des Cuma, ce sera une prestation complète avec de la main d’œuvre pour réaliser les travaux dans les champs. Il a remercié des partenaires incontournables des Cuma (Chambre d’Agriculture, CER ou Conseil départemental) car « pour construire il faut être plusieurs. Il ne faut pas être les uns contre les autres mais les uns avec les autres ».
Jeudi 16 mai a eu lieu sur le site de roche-et-Raucourt l’assemblée générale de dissolution du réseau des Cuma de Franche-Comté… mais sur le même site verra le jour lors d’une assemblée générale de constitution l’association des Cuma de Bourgogne/Franche-Comté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *