Déficit hydrique et froid

UNE

Météo de l’herbe du 18 avril 2017 / Bise, déficit hydrique et froid : les croissances marquent le pas et passent en dessous des mesures de référence pour les sols superficiels.

Point de vue de l’éleveur : Gaec Goiset à Dampvalley les Colombes
« Trop sec et trop froid ! Aujourd’hui nos 50 vaches laitières pâturent sur 22 ha. Le pâturage n’est pas suffisant pour nourrir le troupeau, la pousse de l’herbe est trop faible en ce moment. Nous complémentons avec 8 kg de foin et 3 kg de concentré fermier. Ce ne sont pas les 4 millimètres que nous avons reçus ce week-end qui vont suffire à améliorer les choses d’autant que la baisse des températures annoncées pour cette semaine va également contribuer à limiter les croissances. Cela dit, l’herbe est de qualité, le taux d’urée dans le lait est de 360. Avec ce manque d’herbe, ma rotation sur les parcelles est accélérée et du coup, je dois aussi pénaliser la repousse. En fait, je pense qu’il faudrait encore plus de surface pâturable pour avoir une rotation plus lente et laisser plus de temps à l’herbe pour repousser ».

Témoignage recueillis par Alban Mondière, Interbio Franche-Comté Groupe Herbe Franche-Comté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *