Escale triomphe à Levier

escale

Exposition montbéliarde sélection / Le 2 mars dernier, Montbéliarde Sélection présentait à Levier les filles de ses jeunes taureaux. Escale, une fille d’Alicant MS, a été désignée grande championne de la journée.

C’est dans l’enceinte du pôle équestre du lycée agricole de Levier que se tenait cette année l’exposition génétique de Montbéliarde Sélection, le 2 mars dernier. Un succès en termes de fréquentation « avec 600 repas servis, on peut estimer sans exagérer à 1 000 le nombre de visiteurs », se félicitait Régis Grémion, le directeur de l’entreprise de sélection, à l’issue de la journée. Certains sont venus d’assez loin, de Moselle, ou même du département du Cantal, comme Alain André, passé en MS depuis 2013 « j’ai choisi Montbéliarde Sélection pour retrouver de la variabilité génétique dans mon troupeau, mais aussi pour retrouver une morphologie plus conforme à mes attentes, et également pour la fromageabilité du lait, étant donné que nous produisons à la ferme Salers, Cantal et Bleu fermier. J’ai vu des choses très intéressantes aujourd’hui, qui me confortent dans ma décision. Je crois que le point fort de la génétique MS, c’est l’homogénéité des animaux. » En arrière-plan de cette exposition, un gros travail des adhérents de la coopérative la Comtoise MLS pour aménager le site, avec le montage d’un chapiteau pour accueillir les 80 femelles retenues par la commission d’éleveurs et la pose d’une moquette sur le sable de la carrière hippique…

Nouvelle lignée
Côté génétique, la présentation des filles des nouveaux taureaux, Guyon MS, Hipon MS, Génome MS et Hauban MS a rythmé la matinée. Claude Paget et Charlotte Cegloski, les techniciens génétiques, ont tour à tour décrit et commenté les qualités et lacunes de ces taureaux, à travers leurs filles. Ainsi, Guyon MS (Valfin JB sur Alicant MS sur Ecu MS), de la lignée L0 (Océano) « laissera des filles avec de la taille et de bonnes mamelles. Elles seront laitières, avec du taux et de bons fonctionnels. Ce taureau est utilisable sur génisses. » Dans la lignée L6, une nouvelle lignée créée en partant du taureau Micmac d’Umotest, Hipon MS (Urocher sur Micmac sur Néon) « présente des caractères opposés à ceux que l’on recherche dans la sélection linéaire, en particulier sur la conformation bouchère, explique Claude Paget, mais il va nous permettre de progresser en lait, en précocité laitière, dans la taille et les mamelles. L’important, c’est de bien repérer la régularité des qualités et des défauts qu’il transmet à ses descendantes, ce qui nous permettra de choisir un de ses fils sans ses principaux défauts, et la génomique va nous y aider, pour éviter de répandre ses faiblesses dans la population. »

Les filles d’Alicant MS
En outre, les visiteurs présents ont pu admirer le lot des descendantes de Fling MS, issu de la série de testage de l’année précédente. « Du cachet, de la vitesse de traite et des taux élevés sont les principales qualités qu’il transmet à ses filles. » Des lots de Scoubi MS et Alicant MS représentaient les taureaux confirmés. « Les filles d’Alicant MS sont très complètes en morphologie. Elles présentent de très bonnes mamelles dotées d’excellents trayons. Leur longévité se fera remarquer. Alicant MS, c’est l’alliance d’une excellente persistance tout au long de la lactation, des taux et des fonctionnels en tous points remarquables. »
Enfin une sélection de filles de service de Brésil MS était aussi présente « complètes dans la morphologie, profondes dans le flanc et solides sur leurs membres. Elles présentent des mamelles bien attachées. »
Jean-Marie Sornay, éleveur à Besain dans le Jura, a arbitré cette présentation génétique. Il n’a pas manqué de souligner la qualité des animaux, en particulier au niveau des trayons « de forme, d’implantation et de dimensions idéales : c’est un des points forts qui apparaît. » L’hétérogénéité des animaux présentés, structurelle à ce genre d’événement qui regroupe des filles de testage, des filles de service et des animaux choisis pour leurs qualités morphologiques, a aussi été présentée sous un jour favorable. « Il y a des styles différents, ça signifie qu’il y en a pour tous les goûts, pour tous les systèmes, c’est une des forces de la montbéliarde… » déclarait-il en préambule à la désignation de la meilleure mamelle espoir, Java (Brésil MS sur Bigoudi MS) appartenant au Gaec Vuez. « J’ai privilégié le minimum de volume, avec les attaches les plus longues possibles. Admirez cette vitalité de mamelle, cette irrigation, cette qualité d’attache avant et de trayon ! » Le prix de championnat espoir revient à Judokate, une fille de Hipon MS présentée par le Gaec Cattin. « Déjà impressionnant dans son corps, cette vache toute en puissance possède néanmoins la finesse et une ligne de dos tendue, ainsi que des membres très secs. C’est le mix idéal, un corps exceptionnel qui augure de bons jours pour l’éleveur. »

Qualités de trayons
Dans la catégorie des jeunes vaches, Ismaelle (Fling MS sur Antarti MS) du Gaec Vuez l’emporte. « Solide sur ses aplombs, avec de la profondeur de flanc, de la puissance dans l’avant-main… bien que ce ne soit pas la plus couverte, on sent que c’est une laitière. » La meilleure mamelle est décernée à Indira (Tennis MS sur Hugo MS) chez Lilian Lonchampt. « Un peu limite dans le volume, mais ses qualités d’irrigation et surtout d’attache arrière ont fait la différence. » En championnat adulte, on retrouve une vieille connaissance, Escale (Alicant MS sur Siméon MS) du Gaec Bosne, qui l’avait déjà emporté l’an dernier. « Elle illustre bien la capacité à vieillir tout en continuant à produire de la montbéliarde, a assuré le juge jurassien : on a là des qualités de mamelles qui ne bougent pas au fil des lactations. Cette vache est le compromis idéal entre la morphologie – une profondeur de flanc, une avant-main, un très bon bassin et des membres secs – et les qualités de mamelle – de très bons trayons, ainsi que les attaches avant et arrière gage de solidité. » C’est d’ailleurs Escale qui sera consacrée grande championne du jour. Une autre fille d’Alicant MS, cette fois sur une saillie naturelle, Halloween, au Gaec Cattin, est meilleure mamelle Adulte. « Une excellente attache avant, une très bonne irrigation, et un trayon idéalement positionné sur le quartier… c’est une mamelle au top, qui nous scotche littéralement ! »

 Alexandre Coronel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *