Une grosse déception

moisson_orge

Échos des moissons / Du sud du Jura au nord de la Haute-Saône, les observations convergent : les mauvaises conditions climatiques ont sévèrement entamé le potentiel des orges de brasserie comme des fourragères.

Retrouvez cet article dans son intégralité dans la Haute-Saône Agricole du 8 juillet 2016 (version papier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *