FCO : l’éradication du sérotype 4 n’est plus appropriée

charolais

Sanitaire / L’évolution de la situation sanitaire de ces dernières semaines a montré que, au-delà du département de la Haute-Savoie, bien d’autres, et notamment celui de la Haute-Saône, sont concernés par des foyers du sérotype 4 de la FCO.

Parce qu’il apparaît à ce stade − que ce BTV-4 ne provoque aucune maladie, tant sur les bovins que sur les petits ruminants, − qu’il n’y a pas de vaccin en quantité suffisante pour tous les ruminants des nouvelles zones réglementées, − et compte tenu de l’expérience acquise ces deux dernières années avec le BTV-8 (progression inexorable du virus…), après avis unanime du CNOPSAV santé animale consulté le 21 décembre, l’objectif d’éradication qui avait été envisagé n’est désormais plus recherché.
Ainsi, désormais :
− la France continentale (sauf le port de Sète) est classée en zone réglementée pour les deux sérotypes 4 et 8 ; les mouvements d’animaux y sont libres car situés dans la même zone réglementée,
− la vaccination BTV-4 et/ou BTV-8 est autorisée mais pas obligatoire, y compris dans les cinq départements (74, 73, 01, 25, 39) où elle était devenue obligatoire en urgence contre le BTV-4.
Compte tenu des accords bilatéraux en cours, les échanges d’animaux vers l’Espagne ou l’Italie (qui représentent 80 % des flux exports d’animaux depuis la France) ne sont pas impactés. Les discussions avec les pays tiers (notamment avec l’Algérie) auront lieu tout début janvier pour permettre le maintien des exportations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *